D30 LA PAIRE DE COSMOS JUMEAUX

Aujourd’hui nous savons qu’il n’existe pas qu’un seul Cosmos (le nôtre ), mais un nombre infini de « PAIRES DE COSMOS ». Il y a donc la dualité qui existe aussi dans les genèses cosmologiques. La différence entre les éléments A et  B de  chaque  paire  consiste  dans  le  fait  que  leurs  structures  atomiques respectives diffèrent au  niveau  du  signe  de  la  charge  électrique  (vous employez incorrectement les termes de matière et d’antimatière).

Par exemple notre Cosmos jumeau existe aussi mais:

1) dans ses atomes l’écorce est formée par des électrons positifs (positons) orbitaux et son noyau par des antiprotons.

2) jamais ces deux cosmos ne pourront être en contact et croire qu’ils  peuvent se superposer n’a pas de sens, car ils ne sont pas séparés  par  des relations dimensionnelles,  (c’est  à  dire  qu’affirmer  qu’ils  sont  séparés  de plusieurs années-lumière ou que leur existence est simultanée n’a pas de sens).

3) les  deux  cosmos  jumeaux  possèdent  la  même  masse  et  le  même  rayon correspondant à une Hypersphère de courbure négative.

4) mais  les  deux  univers  jumeaux  jouissent  de  singularités  différentes (autrement dit dans notre cosmos jumeau il  n’y  a  pas  le  même  nombre  de galaxies et celles qui y sont n’ont pas la même structure.)

Il n’y a pas donc un autre UMMO jumeau ni une autre TERRE jumelle comme  vous pourriez le croire. Cette dernière conclusion n’est pas hypothétique  et  nous vous en donnerons la raison.

5) les deux cosmos furent « créés » simultanément mais leurs flèches de temps ne sont pas orientées dans le même sens. C’est à dire qu’il est illogique de dire que ce cosmos coexiste avec le nôtre dans le temps ou qu’il existait avant  ou qu’il existera après. On peut seulement dire qu’il existe mais non pas maintenant, avant ou après. Par contre un intervalle d’évolution  peut être parallèle ou égal au nôtre.

On pourrait dire la même chose  pour  l’infinité  de  paires  de  Cosmos qui existent dans le Pluricosmos. Nous pouvons observer que l’image du Pluricosmos ne peut ressembler à un  Univers  (au  sens  de  Cosmos).  Dans  celui-ci  les galaxies se  déplacent  comme  des  îles  flottantes  dans  une  immense  mer.

Seulement cette « mer » est une sphère aux multiples dimensions, par  contre  on peut parler de distances intergalactiques et même de gaz qui  remplissent  les espaces intergalactiques.

En  échange,  il  est  beaucoup  plus  difficile  d’imaginer  le   UWAANWAAM (PLURICOSMOS) car les paires de cosmos sont submergées dans le  RIEN.  Il  est inutile d’imaginer qu’il existe  des  distances  ou